Trésor n°4 –Amedzofe

Nous y voilà, au Ghana ! Après une nuit passée à Wli, prononcé « Bli » (proche de la frontière Togolaise) nous nous remettons en route vers le sud. Notre objectif :Amedzofe, prononcé « Amedjopé », village le plus haut du Ghana qui culmine à 750m d’altitude. Il nous attire par la légende qui l’entoure et l’accueil de ses habitants.

 

Le village d'Amedzofe

Le village d’Amedzofe

 

Voici son histoire : Pour fuir la guerre contre les Ashanti, les Ewé, qui venaient d’un petit village poussière du nord, se dirigèrent vers les monts Gewi. Malheureusement pour eux, des Géants habitaient déjà les lieux. Aussi, plutôt que de faire la guerre à nouveau, les Ewé proposèrent la paix aux Géants. Afin de célébrer la bonne nouvelle, les Ewés décidèrent que le jour des accords de paix deviendraient désormais jour de fête. A chaque célébration, Ewé et Géants s’échangeaient du vin de palme, que chacun goutaient au préalable pour s’assurer de sa qualité. Un soir, les sages Ewés se réunir sous l’arbre à palabres du village, et discutèrent toute la nuit. Au petit matin, le conseil expliqua à la population qu’il était temps de se débarrasser des Géants. Leur plan consistait à empoisonner le vin de palme. Pour le goûter et duper l’ennemi,  un vieillard malade fut choisi. Le jour de la fête, le vieux Ewé s’éclipsa juste après avoir gouté le vin empoisonné. Les Géants burent le vin, convaincus de l’honnêteté de leurs alliés. Ils tombèrent rapidement dans un sommeil sans fin… Les Ewés sont depuis les seuls maîtres des lieux.

Revenons à nos moutons, un tro-tro, une sorte de minibus utilisé pour transporter jusqu’à 22 personnes (cf. le taxi-brousse au Togo), nous dépose au pied de la montagne après 45min de route. Le chauffeur nous indique qu’Amedzofe n’est pas sur sa route mais que des taxis font régulièrement la navette. Sac à dos sur le dos, nous avions envie de marcher tranquillement avant de nous renfermer dans une nouvelle voiture, on commence à monter. Un premier panneau nous indique que le village est à 5kms. Le soleil tape dur, on a chacun 13 kg sur le dos, la route grimpe, le village est à 5kms, ok, on continu à pied on verra bien si un taxi nous rattrape. Le premier taxi est plein, le second aussi, le troisième ne l’est pas, il s’arrête en nous voyant lui faire signe. Pas de bol, il n’avait plus qu’une place de libre, on continue à pied…

Après 2,5 kms, 3 pauses, 5 « Putain, j’ai mal au dos », 2 « Fait chier je vais me taper un coup de soleil », 19 « Mais pourquoi on acommencé à monter à pied, forcément que les taxis qui partent sont pleins ! » nous apercevons un pick-up. ALLELUIA !!!

David, seul face au pick-up (Marine étant plus haut sur la route) demande : « Amedzofe ? ». Le conducteur répond OK suivi d’un coup de menton l’invitant à grimper. « We’re two people, it’s OK ? », le conducteur répond OK suivi d’un coup de menton l’invitant à grimper. OK, OK, on monte.

C’est alors beaucoup plus simple de parcourir les 2-3 derniers kilomètres qui nous séparent du village. Le pick-up s’arrête devant l’Hôtel. Il est là, il nous observe à quelques mètres, torse nu, avec une petite moustache, le petit-fils de Barracuda (cf. L’agence tout risque), Emmanuel le militaire ghanéen. Il vient à notre rencontre, David pleure en passant les yeux sur ses muscles, Marine guette la réaction de David à la vue de ses muscles. Après quelques échanges, Emmanuel stop la conversation pour nous dire qu’il va s’habiller et revient directement (David crie MERCIII de ses yeux). Trêve de plaisanterie, Emmanuel apprécie notre projet, nous apprécions Emmanuel, on échange nos adresses mails. (Ca ne se voit pas sur la photo mais il y en a sous le t-shit 😉 )

Emmanuel, petit-fils de Barracuda

Emmanuel, petit-fils de Barracuda

Quel était le trésor déjà ? Ah oui, Amedzofe. Le village jouit tout d’abord d’une vue imprenable sur la région Volta et le lac du même nom. Une étendue de nature immense s’offre à nous, magnifique,  pure, vierge de tout signe de civilisation ! Nous parlerons plus en détails  du lac Voltadans un prochain trésor puisque nous prévoyons de le remonter en bateau du sud au nord soit 402 kms d’ici quelques semaines.

Vue depuis la terrasse de l'hebergement

Vue depuis la terrasse de l’hebergement

L'hebergement et la vue sur la vallee

L’hebergement et la vue sur la vallee

Autre richesse du village (hormis le pick-up, les militaires et la vue sur la région) : l’accueil que les villageois nous ont offert. C’est au cours de nos balades que nous avons découvert un petit village paisible où l’on reçoit des « You’re welcome ! » en profusion de la part des anciens, des jeunes, des enfants, de tout le monde en fait. Plusieurs personnes nous ont également complimenté et remercié de porter des tenues « africaines », souvenons-nous d’un « You’re in Africa, you wear african clothes, thank you ! ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le village

Le village

C’est après 2 jours au village, plusieurs heures de balades, debons moments gravés dans nos esprits que nous décidons de redescendre dans la vallée en direction de Ho, prononcé « Rho ». Cette fois ci nous descendrons à pied, c’est plus simple en descente se dit-on… C’est parti ! Mais au bout d’1 km, un car (un vrai car comme en France, 50 places environ) s’arrête à notre niveau. Il est là, il nous observe à la porte du bus, en T-shirt, toujours avec sa petite moustache, le petit fils de Barracuda. Emmanuel nous propose de monter dans le bus de l’armée ghanéenne afin de descendre dans la vallée, c’est alors qu’il nous dit « Hey, you didn’t tall me you were leaving ! » (Hey, vous ne m’aviez pas dit que vous partiez !), booonnnn OKKKK on descend en car !!!

Publicités

5 commentaires

  1. GENIALLLLLLLLLL votre résumé, Marine je suppose, j’arrive à reconnaitre l’écriture maintenant !! 😉
    De belles rencontres une nouvelle fois. Vous n’osez pas frapper aux portes des habitants pour loger chez eux ?? est-ce que ça se fait !!
    bisous les enfants
    Maman Cath

    J'aime

  2. hey ça c’est du vrai partage, j’aime bien votre manière de raconter!j’imagine trop marine qui dit : puré j’ai mal au dos!! fais chaud!!lol. vous avez l’air de faire le voyage que vous voulez alors tant mieux! profitez en

    J'aime

  3. Carrément d’accord avec Maman et Cycy, je me suis marrée tout au long de l’article. Antonin m’a demandé ce que je regardai tellement je rigole ! Moi je vois bien David dire en toute logique que les taxis sont pleins en montant 😀 et Marine dire « Ok Ok on descend en car » lol.
    En tout cas merci pour ces moments de dépaysement c’est vraiment trop bon.
    Bizou, continuez de nous écrire et partagez, on adore
    Tiphaine et Matthieu

    PS : vous avez un prout de Matthieu
    PPS : Antonin : .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s