Trésor n°3 – Le Batik

Vous vous en doutez peut-être déjà, l’art est très présent en Afrique de l’ouest, qui plus est à Kpalimé. Elle est réputée ville de l’art et la culture par ses habitants. Que ce soit en sculpture, peinture, bijouterie, etc, la ville est envahie de quelques centaines d’artistes exposants leurs œuvres dans des boutiques au bord de la route. Nous nous sommes essayés, il y a 2 semaines, à la création de plusieurs batiks, sous les conseils de Méno, un artiste batikeur et ami de l’association.

Vous vous demandez surement, mais qu’est-ce qu’un batik ?

C’est une toile de tissu, idéalement en percale (100% coton), vierge de tout additif, enfin bref, la plus pure possible ! Sur ce tissu, nous venons apposer des couleurs végétales.

Le batik en plusieurs étapes

1ère étape – Décalquage

N’ayant pas de talent particulier pour le dessin, Meno nous a proposé différents modèles à reproduire sur les toiles par décalquage. Crayon à papier en main, concentration au maximum, nous voilà lancés !

recopiage des modèles

Décalquage des modèles

2ème étape – Application de la cire

Après avoir fini de recopier, Meno amène sur la table de travail un chaudron de cire d’abeille bouillante. Il nous explique alors qu’il va falloir repasser toutes nos traces de crayons à la cire. La cire sert de limite/barrière à l’expansion de la peinture lorsque nous l’appliquerons sur la toile.

Il faut savoir que si par malheur une zone délimitée par la cire comporte une brèche, la peinture s’engouffrera et pourra se mélanger avec celle d’à côté ! On comprend maintenant tout l’intérêt d’être très précis et propre avec la cire car c’est irréversible ! Pas facile ! Une tâche de cire sur la toile et cette zone sera vierge de couleur.

Application de la cire

Application de la cire

3ème étape – Application de la peinture

C’est bon, la cire est maintenant parfaitement posée, on l’espère … L’heure est venue d’appliquer la peinture !

On commence par le fond de la toile, « quelle couleur choisir ? », « Comment faire un dégradé ? », «  Ah j’ai peur de me tromper !!! »

Meno a su répondre à toutes nos questions, nous donner de bons conseils et nous aider dans les endroits délicats.

Application de la peinture

Application de la peinture

4ème étape – Les craquelures

Après avoir laissé les toiles au soleil pendant quelques heures, nous nous attaquons aux finitions.

Afin de donner un aspect « vieilli » à nos batiks, Meno nous propose de faire des craquelures.

QUOI ?! Comment peut-on faire des craquelures sur un tissu ?

Finalement c’est simple, il suffit de badigeonner de la cire sur toute la toile (recto et verso) puis de rouler la toile pour craqueler la couche de cire. Ensuite, nous avons appliqué de la peinture marron sur toute la surface de la toile pour qu’elle s’insère dans les craquelures, puis nous l’avons de nouveau roulée pour faire pénétrer  la peinture plus facilement dans les interstices.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Création des craquelures

Création des craquelures

5ème et dernière étape – Enlever la cire et repasser

Jouer avec la cire c’est bien mignon mais maintenant il faut tout enlever pour faire naître nos petits bébés batiks !

Solution : frotter, frotter, frotter comme si on lavait du linge, pour faire tomber la cire. C’est une étape qui peut donc durer longtemps …

Après repassage, les batiks sont terminés et tous beaux !

Nos Batik terminés

Nos Batik terminés

Très bonne expérience artistique conduite par Méno. N’hésitez pas à aller faire un tour sur son site web pour le découvrir et découvrir ses œuvres ! C’est par ici.

David et Marine, maîtres batikeurs (mouah ah ah …)

Publicités

9 commentaires

  1. Déjà beaucoup d’informations nous a été proposé depuis le début de votre périple et je tiens à vous remercier pour votre régularité et votre passion que vous nous donnez à partager.Cest avec beaucoup d’enthousiasme que nous découvrons les trésors africains.Bonne continuation et soyez prudents.

    J'aime

  2. On se croirait en Indonésie; par la technique de coloration et les matières utilisées mais pas par l’illustration. On pourra en reparler ! En tous cas quelle patience et quelle réussite!
    Gros bisou à vous !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s